top of page

Présentation de l'auteure : A 6 ans, Karin ESPADA manie déjà la plume Sergent Major avec dextérité. Dès lors, cet instrument se révèlera magique pour partager ses émotions et ses pensées dans les histoires nées de son imagination. Après des contes, nouvelles et poèmes de jeunesse, à 17 ans elle rédige son premier roman Les Cavatines. De 1979 à 1984, la Gazette du Palais, à Biarritz, la sollicite pour des chroniques humoristiques en Espolant, un langage qu’elle a inventé. En 1983, elle publie Instantanés, un recueil de poésies, objet d’un article élogieux dans le journal Sud-Ouest.

 

Plus qu’une passion, l’écriture représente pour Karin ESPADA un besoin fondamental d’exprimer sa créativité. Observatrice, hypersensible à son environnement, fascinée par les mondes invisibles, ses expériences et perceptions alimenteront ses récits. Un Espace pour se rencontrer parait alors en 2007.

 

Jeune retraitée après un accident de santé, elle reprend la plume avec ferveur. La Nouvelle Pléiade édite deux recueils de poésies Présence d’Esprit en 2015 et Fragmentations en 2016. Le fondateur, Vital HEURTEBISE, poète reconnu, a rédigé la 4ème de couverture pour ces deux ouvrages, ainsi que plusieurs parutions dans sa revue l’Étrave. Lors de concours littéraires aux Jeux Floraux, elle reçoit plusieurs prix pour des nouvelles et des poèmes. Elle termine en 2022 son troisième roman Vibrisses et en 2024 Grande classe, Madame.

Karin Espada, Grande classe Madame

3,99 €Prix
  • Présentation du livre

    A près le décès de sa mère dans des circonstances controversées, Sandra est élevée par un père fantasque et tyrannique qui lui impose ses choix. Il lui laisse cependant entrevoir un monde spirituel et lui transmet son étrange attirance pour la communauté gitane.

    Devenue architecte d'intérieur, Sandra ne se remet pas de son divorce et se met à boire. Elle se consacre à son travail mais la solitude lui pèse. Elle s'inscrit sur un site où elle rencontre un écrivain séduisant qui la subjugue par sa culture, fasciné lui aussi par le monde des gitans.

    Tandis qu'elle croit vivre une véritable passion, elle ne représente pour lui qu’une aventure sexuelle. Furieuse qu’il la considère comme une ravissante idiote et doutant de sa fidélité, elle cherche à piéger cet homme prétentieux mais s'embourbe dans des situations vaudevillesques.

    Après un voyage salvateur, sa cousine lui apprend un lourd secret familial. Libérée de son passé, elle met enfin un terme à sa quête d’identité menée avec humour et autodérision. Ayant clarifié sa situation avec l’imposteur, elle peut alors s’abandonner dans un amour qu’elle jugeait inaccessible.

  • Les réseaux de l'auteur

bottom of page