top of page

Présentation de l'auteure : Née à Halifax (Canada) en mars 1973, Véronique Moraze a vécu sur l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon jusqu'à l’âge de 16 ans. Elle a suivi sa famille au Havre où elle a fait ses études, puis une maitrise de droit pénal mention criminologie à Nanterre. De contrats en contrats, de postes en postes, elle revient travailler dans l’archipel qui lui a tant manqué avec son compagnon et ses enfants.

Aujourd’hui, directrice d’un centre culturel et sportif, elle consacre son temps libre à écrire. Elle le fait partout : sur un bout de table, sur un rebord de lit, sur un tabouret, affalée par terre. Elle le fait dès que possible : la nuit lors de ses insomnies, les week-ends, les soirs et les matins. Dire que lire est une passion, qu’écrire est une raison de vivre peut sonner cliché. C’est pourtant sa réalité. Elle se souvient petite dévorer les bouquins,. Admirative de l’imagination des auteurs, captivée par leurs mots, ensorcelée par leurs histoires. L’envie d’écrire lui est apparue une évidence au fil de ses lectures, un besoin cathartique au gré des personnages et de leurs vies qui s’imposaient à elle la nuit. Un jour, elle s’est décidée, elle s’est lancée. Il fallait qu’elle couche sur papier les aventures qu’elle construisait dans un coin de sa tête. Elles sont celles de personnages féminins un peu déjantés, elles ont sa préférence. Elle les aime fragiles, fortes, obsessionnelles, délicates, grossières, drôles, dramatiques, alcooliques. Un poil cinglées. Ce livre est le premier tome d’une trilogie, une tranche de la vie de Lou et Lola. Les inséparables.

Véronique Moraze, Mes Sens dessus dessous

€5.99Price
  • Présentation du livre

    Lou, à la lisière de la quarantaine, s’égare dans les souvenirs des jours heureux, avant que Benoît, son époux adoré, ne commette l’irréparable : la quitter.

    De retour de voyage, Lola sa fidèle amie, la découvre plongée dans un océan de chagrin. Inconsolable, Lou se meurt de cette douleur impossible à combler, la perte de l’être aimé.

    Alors ensemble, elles entament un périple où Lou affronte les tumultes du passé, balayant les frontières de sa douleur, cheminant vers le chemin de sa renaissance. À la conquête du bonheur. À la reconquête de l’amour.

    « Mes sens, dessus dessous » est un carnaval de vie déjanté, aviné, acidulé. Une danse effrénée entre passé et présent dans laquelle Lou et Lola se dévoilent sans retenue au gré des mots, se racontent sans pudeur au goulot de leurs apéros. Il est une célébration de l’amitié, un éloge à l’amour, une symphonie à la maternité, une ode à la rédemption, un hymne à la volupté. Une comédie musicale de rires éclatants.

    Une virée initiatique où ces deux filles pas comme les autres toucheront, dans un tourbillon de folles aventures, la joie du bout des doigts.

    Et si le bonheur était à portée de mains ?

bottom of page